Les p’tits dej’ du product - Vincent Briot, Head of Product @L’Equipe

Par Anne-Valérie le 05/12/2019 dans Interviews

Expertise

6 minutes

L’organisation des équipes produit ? La Progressive Web App ? Un design system pour L’Equipe ? Vincent Briot, Head of Product revient sur 11 années passées chez L’Equipe.

En quoi consiste ton métier ?

A L’Équipe, je suis directeur des produits et du design, cela consiste à encadrer des chefs de produit et des designers dans la conception, la réalisation et l’évolution de nos produits. Nos produits, ce sont le site internet desktop et mobile et les applications, IOS et Android.

Peux-tu nous présenter en quelques mots les produits phares de l’Équipe ?

Les produits phares sont donc le site et les applications. La majorité de notre trafic se fait sur un environnement mobile, que ce soit applicatif ou web. On est sur une répartition à 80% sur le mobile.

Il y a un gros focus sur le mobile malgré le fait qu’il y aura toujours le web desktop pour un usage de bureau, qui reste important.

Comment sont organisées les équipes Produit au sein de l’Équipe ?

Nous travaillons au sein de la direction numérique, il y a également une direction technique avec laquelle nous travaillons main dans la main.

Les chefs de produit sont répartis par équipe.

Il y a un chef de produit qui encadre des développeurs et nous avons réparti les chefs de produit sur plusieurs périmètres.

  • Il y a une équipe dédiée aux homepages et aux articles, c’est à dire à l’ensemble des gabarits éditoriaux.
  • Il y a une autre équipe dédiée à la partie monétisation, à la fois en lien avec le service commercial et la régie publicitaire.
  • Il y a une troisième équipe qui est plutôt liée aux données enregistrées en base et à leur exploitation, c’est tout ce qui concerne les live, les classements, les résultats. C’est une partie métier compliquée et importante.
  • Enfin, il y a une équipe applicative, dédiée à la partie front applicative, sur IOS et Android.

En tant que média, les pôles Produits et Édito de l’Équipe sont dépendants, quelle organisation avez-vous mise en place pour parvenir à vous aligner ?

Le produit est à la confluence de tous les autres services. Nous gérons les priorités des uns et des autres, et sommes au service de tout le monde : la rédaction, pour mettre en place les contenus, proposer aux journalistes les meilleurs outils possibles afin de pouvoir raconter des histoires, mais également la régie et le service des abonnements.

Nous prenons les demandes des uns et des autres pour faire en sorte que le produit réponde aux nouvelles attentes des utilisateurs et que les objectifs se croisent.

Comment et pourquoi avez-vous mis en place un Design System ?

Nous avons des produits qui ont été créé à des époques différentes et qui se sont sédimentés avec des expériences différentes. Nous avions fait le constat d’un manque d’homogénéité. Nous avions un site web qui avait été créé en 2000, puis un site mobile qui est arrivé derrière ainsi que des applications. Chacun a sa propre ergonomie, sans tenir compte vraiment des autres, à terme c’est un peu compliqué à maintenir.

Nous souhaitions donc retrouver une cohérence dans l’expérience de l’utilisateur et aussi assurer une meilleure maintenance de nos produits. Si nous décidons de modifier un produit qui a des impacts sur un autre, cela crée beaucoup de dépendances qui sont compliquées à gérer.

Stratégie, management, organisation … Tu as de nombreuses casquettes : quelle est ton astuce pour tout concilier ?

Je pense que cela dépend des affinités. J’ai le sentiment que le produit est un peu ouvert à tout le monde, donc chacun arrive avec sa sensibilité. Certains sont plutôt tech, d’autres marketing ou UX. Le produit doit concilier tout cela.

Personnellement, je préfère la conception. J’essaye de garder un oeil sur cette partie qui m’intéresse beaucoup puis je délègue également la poursuite des projets aux différents chefs de produit.

L’Équipe a été le premier média français à basculer en Progressive Web App : comment s’est déroulé ce projet, et qu’en tirez-vous aujourd’hui ?

C’est vrai que nous avons lancé cette techno en 2017. Nous l’avons fait dans le cadre de la refonte de notre site mobile.

Cela a bien fonctionné, nous avons été assez satisfaits, notamment des gains de performance que nous avons pu observer. Nous avions le site mobile différent du site web qui était lui-même différent des applications.

À l’occasion du projet de refonte global du site et des applications, nous nous sommes dit que cela serait pertinent d’étendre cette logique de Progressive Web App au site web. C’est ce que nous avons fait lors de la refonte de notre site l’été dernier.

Vous avez lancé “Le Flash L’Équipe” ou encore “L’Histoire Sportive du Jour” sur Google Home : quels sont les enjeux auxquels on est confronté quand on développe sa présence sur les assistants vocaux ?

Ce n’est peut être pas forcément notre point fort au départ. Nous sommes plus connus pour le journal et notre présence digitale assez forte. Tout ce qui est autour de l’univers de l’audio, ce n’est pas forcément notre coeur de métier historique, donc nous voulions vraiment nous développer sur cet aspect-là, proposer un service sur l’actualité sportive et l’exploiter sur nos propres produits.

C’est plutôt la partie flash info qui cartonne aujourd’hui. Et sur nos propres supports nous avons lancé de nombreux podcasts thématiques (rugby, tennis mais aussi MMA) qui plaisent beaucoup à nos utilisateurs.

L’un de vos derniers gros chantiers a été la mutualisation de la version web et mobile de votre site. Quels enjeux cela a-t-il soulevé ?

C’est parti d’un constat simple : nous avons différents produits que l’on devait homogénéiser pour les utilisateurs ainsi que pour la maintenance.

On pouvait difficilement avoir des réflexions séparées sur chaque produit. Nous avons donc cherché à mutualiser en partant du mobile car cela correspond à 80% de nos usages.

En 11 années à l’Équipe, quelle est ta plus belle Success Story ?

En terme de projet et de ce qui est visible pour les utilisateurs, je suis relativement satisfait de ce que nous avons fait sur le nouveau site et les applications. Je pense que nous avons réussi à bien rationaliser et à maximiser les usages en montrant toute la richesse des contenus que nous pouvons produire.

Nous élaborons plus de 100 news par jour, il y a vraiment un flux quotidien et riche d’information. Il est donc important de pouvoir montrer aux utilisateurs l’intérêt qu’ils auraient à s’abonner, ainsi que l’ensemble des contenus et des verticales que nous proposons.

En terme d’organisation, nous avons réussi à bien fluidifier la relation entre conception et réalisation technique. Nous avons aujourd’hui des process qui font que nous sommes assez efficaces en incorporant de l’agilité avec tout de même un regard critique.

Card image cap
Anne-Valérie

Responsable Marketing & Communication