Le speedboat, outil essentiel pour animer vos rétrospectives

Par Benjamin le 06/02/2020 dans Articles

Expertise

5 minutes

Pour les Coachs et Products Managers, le speedboat agile est un exercice très populaire pour animer une rétrospective. Facile à mettre en place, cet atelier permet en effet de visualiser et d’échanger de façon ludique sur les points forts et les faiblesses d’une équipe, dans le but d’une amélioration continue.

Quels sont les objectifs du speedboat ?

Avant de décrire le speedboat, il est avant tout important de rappeler ce qu’est une rétrospective.

La rétrospective fait partie avec le sprint planning, le daily et la démo, des 4 cérémonies sur lesquelles repose l’organisation Scrum. Cette cérémonie a pour objectif d’identifier les dysfonctionnements dans l’organisation d’une équipe pour ensuite définir et mettre en place des actions concrètes pour les résoudre.

N’hésitez pas à relire notre article Scrum : Rétrospective De Sprint, La Méthode en 5 Étapes qui s’intéresse en particulier au déroulé de la rétro.

Le speedboat est donc un moyen, un exercice d’animation, qui a pour objectif de :

  • dresser le bilan d’une équipe,
  • analyser les forces et les faiblesses de l’équipe

En quoi consiste le speedboat ?

Speedboat

Source : https://dribbble.com/shots/2582999-Agile-retrospective

Pour organiser un speedboat, il faut prévoir un support avec les éléments suivants :

  • un bateau à voile ou à moteur qui vogue sur la mer
  • des ancres attachées au bateau
  • des récifs devant le bateau
  • une destination (port ou une île paradisiaque)
  • le soleil
  • le vent

Pour obtenir ce support, vous pouvez imprimer une image comme celle ci-dessus, mais un dessin à main levée devrait aussi largement faire l’affaire.

Chaque élément du speedboat a bien sûr une signification :

  • Le bateau représente l’équipe, qui avance vers son objectif.

Par exemple: développer un incrément produit, améliorer un processus, atteindre les 100 000 utilisateurs sur son site, …

  • Le vent représente les éléments, les moyens qui font avancer l’équipe. C’est à dire toutes les forces qui permettent à l’équipe d’atteindre l’objectif final.

Par exemple: l’aide d’un expert pour la migration d’un site.

  • Les ancres du bateau représentent les faiblesses de l’équipes (les difficultés, les contraintes et contrariétés) que l’équipe rencontrent et qui ralentissent l’avancée dans l’atteinte de l’objectif.

Par exemple : une organisation au sein de l’équipe trop silotée ou chacun travaille dans son coin.

  • Les récifs représentent les risques que les membres ont identifiés

Par exemple : le fait de ne pas trouver de testeurs / utilisateurs pour vérifier l’ajout d’une feature.

  • Le soleil représente tous les éléments qui rendent le travail plus agréables pour l’équipe.

Par exemple: une entraide entre les développeurs, une écoute de la part du PO sur les tâches techniques, …

Comment animer et faciliter un atelier Speedboat ?

1/ Préparation du support en amont

Si vous souhaitez gagner du temps, vous pouvez préparer, en amont de votre rétrospective, le support (sur un paper board, dessiner ou coller les éléments). Vous pouvez aussi choisir de le dessiner au début de votre rétrospective avec les participants pour favoriser la cohésion.

Enfin, Il est possible de pratiquer cet atelier à distance en utilisant un outil comme Miro. Il suffit d’ajouter des images et les participants créent ensuite leurs post-its.

2/ Présenter le speedboat (10 min)

Il est essentiel au début de chaque rétrospective de présenter le déroulé, les objectifs des exercices et des éléments qui constituent le speedboat :

  • les forces de l’équipe (le vent, qui fait avancer le bateau)
  • les freins à leur travail (les ancres qui le ralentissent)
  • les risques qu’ils anticipent sur la suite du projet (les récifs)
  • ce qui rend la vie sur le projet agréable (le soleil)
  • leur objectif en tant qu’équipe (l’île ou le port, facultatif)

Il est également important pour l’animateur de veiller et encourager à instaurer un climat de transparence et de bienveillance pendant le déroulé de l’exercice. L’équipe est là pour s’améliorer, ensemble, et non pour régler des comptes personnels : l’objectif est d’être constructif, y compris dans l’expression des difficultés.

3/ Réflexion individuelle (entre 15 et 30 min selon le nombre de participants)

Les participants vont préparer pour chaque élément du speedboat un post-it avec un mot clé.

En fonction du nombre de participants, il faudra veiller à fixer une limite de post-it par élément et informer les participants de prioriser. On évitera ainsi de débattre par la suite de sujets qui n’apportent pas forcément de valeur pour l’équipe.

4/ Présentation individuelle des idées (45 min)

Chacun à leur tour, et pour chaque étape du speedboat, les participants expriment et argumentent leurs idées et collent les post-its sur les différents éléments du dessin. Le facilitateur doit veiller à ce que chacun s’exprime et à ce que personne n’interrompe l’argumentation de celui qui présente. Le débat viendra après !

5/ Priorisation et décision collectif des actions à mener pour la suite (30 min)

Une fois que tous les participants se sont exprimés, le facilitateur regroupe les post-its par thématique. Ensuite chaque participant vient voter sur un sujet qui lui semble important à débattre et à définir des actions.

Les discussions se poursuivent pour savoir comment capitaliser sur les forces de l’équipe et quelles actions mettre en place pour lever les contraintes ou atténuer les risques qui pèsent sur l’équipe.

Quels sont les critères de réussite de l’atelier ?

Le speedboat est réussi si l’équipe en ressort avec une vision partagée de ce qui fait sa force, des principales difficultés qu’elle rencontre, ainsi que des facteurs de risque qui peuvent menacer sa trajectoire. Comme tout élément d’une rétrospective, le speedboat a pour vocation à terme d’aboutir à l’élaboration d’un plan d’amélioration continue.

Le speedboat est donc un exercice très puissant car toutes les personnes, même les plus introverties, peuvent y participer : chacun note sur un post-it ce qu’il retient et exprime ses idées sans jugement et sans être interrompu.

Pensez tout de même à varier les exercices de rétrospective : le speedboat est très courant car il donne une bonne vision de l’état de l’équipe, mais plus une rétrospective est répétitive, moins elle est efficace. Pensez donc bien à changer d’exercices régulièrement, à les adapter à votre contexte et à mixer les pratiques !

Card image cap
Benjamin

Product Manager