Hubvisory lance la première formation Product 100% en ligne (éligible CPF) ! Voir

Interview Product Manager et Product Designer - Audrey @Hubvisory

Par Reda le 23/12/2020 dans Interviews

Expertise

4 minutes

Peux-tu te présenter ainsi que ta mission au quotidien ?

Je m’appelle Audrey et je suis Product Manager chez Hubvisory. Aujourd’hui, j’endosse la casquette de Product Designer afin d’intervenir chez deux clients pour renforcer leurs équipes produit. Je travaille en collaboration avec les Product Managers sur place afin d’améliorer la conception d’un site e-commerce et d’un produit administratif en proposant la refonte de certains composants et/ou en aidant à la mise en place de nouvelles features.

Chez Hubvisory, on a cette chance de pouvoir choisir des missions en fonction des compétences que l’on souhaite acquérir et développer. Intervenir en tant que Product Designer m’a donc permis de renforcer un des 4 piliers du Product Management, le Design.

Comment s’est opéré le changement du coté professionnel au moment du reconfinement ?

J’ai eu l’occasion de rencontrer les équipes très peu de temps avant que l’on soit à nouveau confinés.

J’ai découvert que les équipes s’étaient déjà organisées pour travailler à distance. Elles ont gardé les enseignements du premier confinement afin de switcher de mode de travail assez rapidement et efficacement. Donc il n’y a pas eu de “coupure” ou de ralentissement dans le delivery au moment du second confinement.

Le vrai changement s’inscrit sur le plan humain. Un des piliers du métier de Product Designer est de comprendre les utilisateurs du produit. Les premiers temps, j’ai pu mener des workshops directement avec les utilisateurs. Lors d’ateliers, il est important de prêter attention à ce que l’utilisateur nous communique mais aussi à ses réactions, émotions et gestes. Avec le confinement et la distance, il est plus difficile d’y arriver et donc il faut redoubler d’effort afin de bien les capter en passant par la visio.

Quels conseils donnerais-tu pour travailler efficacement à distance ?

Je recommande d’essayer de recréer un maximum cet environnement “live” pour réussir à récupérer un maximum de feedbacks lors d’ateliers, grâce à des outils tels que la visioconférence ou des tableaux blancs collaboratifs.

Dans cette dernière catégorie, Figma est aujourd’hui l’un de mes outils préférés (et mon outil de travail principal). Il me permet de travailler en direct avec d’autres Designers ou Product Managers pour avoir leur retours et modifier mon travail instantanément.

Depuis que je travaille à distance, j’ai pris l’habitude de tout noter. Cela permet d’avoir l’exhaustivité des informations qui circulent et de ne pas en oublier (comme on est moins en contact avec les autres collaborateurs, il est plus difficile de récupérer des informations en cas d’oubli).

Afin de bien organiser mes journées, j’ai aussi appris du premier confinement, et aujourd’hui je veille à aménager des plages horaires dans mon agenda pour avoir du temps de “production” dédié. En effet, on peut facilement être submergé de réunions toute la journée si on ne fait pas attention à cela.

Comment arrivez-vous à garder du lien avec tes collègues en interne ?

Je trouve que l’on arrive à bien garder le lien avec mes collègues en interne. Depuis ce deuxième confinement, on a réussi à s’organiser d’autant plus. On a monté une équipe en interne (composée de RH et de consultants, appelée le “BDH”) pour mettre en place une stratégie afin de dynamiser la vie interne à distance. On organise ainsi des événements ponctuels et hebdomadaires en visio comme des cours de sports, des jeux en ligne, un concours de musique et le traditionnel apéro du vendredi soir.

On a mis en place aussi plusieurs channels Slack qui ne sont pas dédiés qu’au travail et qui permettent de rassembler sur d’autres sujets comme la musique, le DIY, le sport.

Cela fonctionne assez bien pour garder le contact avec ses collègues et renforcer l’esprit d’appartenance à Hubvisory.

Et au niveau perso, des tips pour mieux survivre au télétravail ?

J’ai évité de reproduire les erreurs du premier confinement, comme mélanger le travail et la vie perso. Lors du premier confinement, je me suis retrouvée assez souvent à consulter mes mails le soir ou le weekend. Au final, mon esprit était très souvent occupé par le travail. Ce qui peut vite devenir une source d’anxiété si on se laisse submerger.

Aujourd’hui, j’essaye d’arrêter à heure fixe et de vraiment déconnecter.

Cela me permet de me concentrer pleinement sur d’autres activités. Je fais pas mal de sport, ce qui me permet de me vider l’esprit en fin de journée et de garder un bon équilibre dans ma vie.

Je fais moins d’apéros-Skype aussi. J’essaie de faire des visios centrées sur des activités, comme des jeux de société, des quizz ou autres.

J’attends en tout cas le moment ou les choses reviendrons à la normale afin de pouvoir profiter des mes amis en vrai. Vivement qu’on puisse à nouveau aller boire un verre dans un bar, organiser une sortie culturelle, aller en vacances au ski ou partir en weekend à la découverte de nouveaux endroits dans le monde.

Partagez l'article avec votre réseau !

Card image cap
Reda

Head of Product Team