Hubvisory lance la première formation Product 100% en ligne (éligible CPF) ! Voir

Comment gérer ses premiers jours de Product Manager

Par Jérémy le 09/09/2019 dans Articles

Expertise

8 minutes

Le Product Manager au coeur du process de développement produit et est donc garant de maintenir et de diffuser la vision produit auprès de son équipe et de toutes les parties prenantes, tel un chef d’orchestre. Par conséquent ses tâches et ses interlocuteurs seront très variés et dépendent également du contexte de sa mission.

Comment gérer ses premiers jours avec l’équipe ?

Avant d’être complètement opérationnel dans le rôle de Product Manager, il est nécessaire de passer un peu de temps pour comprendre les enjeux de sa mission et pouvoir faire la différence :

Astuce 1 : Planifier des rencontres individuelles avec les membres de l’équipe et les parties prenantes identifiées. Effectivement, elles apportent énormément d’éléments que ce soit sur les objectifs de la mission, les difficultés rencontrées ou encore le contexte de l’organisation.

Astuce 2 : Penser particulièrement à rencontrer le Lead Developer. Ainsi le Product Manager pourra récolter énormément d’informations sur la stack technique, l’antériorité du projet ou encore l’environnement technique, …

Astuce 3 : Demander aux utilisateurs d’expliquer quelles fonctionnalités ils utilisent et quels problèmes ils rencontrent. Par ailleurs, l’équipe de support client peut fournir au Product Manager du feedback terrain afin de bien cerner ses utilisateurs.

Astuce 4 : Étudier autant de documentation interne que possible. Par exemple, il pourra s’agir de roadmap, de releases, de User Stories existantes, de résultats commerciaux, de présentations internes diverses, ….

📚 Lire notre article sur la roadmap produit.

Astuce 5 : Prendre connaissance des metrics existantes du produit pour pouvoir identifier celles qu’il souhaitera suivre.

Astuce 6 : Rencontrer les décideurs qui lui donneront leurs attentes vis à vis de son poste mais aussi les objectifs et les enjeux à prendre en compte.

Comment bien mener sa mission au quotidien

En tant que Product Manager, tes tâches journalières seront variées. Cependant, il y a des points sur lesquels le Product Manager doit particulièrement être attentif pour faire la différence.

Le Backlog

Le Backlog est destiné à recueillir tous les besoins du client sous forme de fonctionnalités intervenant dans la constitution d’un produit, ainsi que tous les éléments nécessitant l’intervention de l’équipe.

📚 Lire notre article sur le backlog.

Il est essentiel de hiérarchiser le backlog en fonction des priorités des parties prenantes. Pour aider à la décision, il est possible d’utiliser la technique MoSCow, l’analyse Kano ou encore le test à 10.

Enfin, il est essentiel de toujours garder un oeil sur le backlog pour être au clair sur les dépendances entre User Stories ou encore mesurer la progression de Sprints / Releases.

L’équipe

Il est conseillé de faire une première réunion de lancement qui permet à chacun de se rencontrer et de comprendre la vision et les objectifs du projet.

Par ailleurs, il est important de créer une feuille de route afin que l’équipe et les parties prenantes connaissent la situation dans son ensemble et gardent un oeil sur la vision.

Le Product Manager reste cependant l’unique personne responsable de la prise de décision quant à la façon d’enrichir le produit.

Les cérémonies

Il faut particulièrement être vigilant à ne pas sous-estimer les Sprints Reviews puisque celles-ci permettent d’enrichir le produit. En effet, c’est le moment durant lequel le Product Manager obtient les réactions des parties prenantes et peut ainsi discuter du développement produit.

Le point bonus c’est d’apprendre à dire “NON”, souvent.

Le Product Manager : un chef d’orchestre

Travailler avec les développeurs et les équipes techniques

En tant que Product Manager, il n’est pas nécessaire de savoir coder mais plutôt de comprendre comment les technologies et les environnements les plus courants fonctionnent.

Cela lui permet de

  1. Savoir ce qui peut être construit de façon réaliste
  2. Etablir une relation de confiance avec les développeurs
  3. Comprendre l’impact des décisions prises sur la roadmap
  4. Construire des Users Stories de meilleure qualité

Mais alors quelles sont les technologies et les environnements les plus courants ?

Avant son arrivée sur la mission, le Product Manager doit être familier avec certains termes afin de pouvoir échanger avec les équipes techniques et être légitime face à eux.

Différencier le Front-End du Back-End

Le Front-end correspond à ce que l’utilisateur voit et aux éléments avec lesquels il va interagir. Ainsi, parle de HTML pour la structure et le contenu, de CSS pour le style et de Javascript pour l’interactivité.

Le back-End correspond à l’information brute, aux serveurs ou encore aux bases de données utilisées afin que le produit fonctionne. Ainsi, on parle de MySQL pour les bases de données ou Amazon S3 pour l’infrastructure as a service par exemple.

Les langages Front, Back et Mobile

Pour les langages Front, on entend souvent parler de HTML, de CSS ou de Javascript par exemple. En Back, il s’agira de PHP, de Java, de .NET et enfin en mobile plutôt de Swift pour iOS ou de Java pour Androïd.

Au delà des composantes techniques, quel comportement dois-je adopter ?

Ne pas sous estimer le pouvoir de la communication.
Communiquer est peut-être le plus beau cadeau que le Product Manager puisse offrir aux développeurs pour les aider à fournir un bon travail. Une bonne communication permet une meilleure compréhension du besoin et se répercute sur la livraison d’un code de qualité et donc d’un produit de qualité.

Ainsi, il est essentiel pour le Product Manager de s’assurer que les parcours et wireframes soient bien compris par l’équipe mais aussi de les inclure dans le processus de planification afin qu’elle comprenne le pourquoi des fonctionnalités et les exigences attendues.

Le Product Manager doit également s’assurer que la vision produit soit complètement intégrée par les équipes de développement. Plus cette dernière sera intégrée, plus il y aura de la cohérence en termes de développement.

Le temps des développeurs est une denrée rare.
Lors de l’affinage du backlog, le Product Manager doit toujours prévoir 20% de points par Stories pour la résolution de bugs ainsi, cela laissera le temps nécessaire à ses développeurs pour éviter la dette technique.

Même si la communication et l’échange sont importants, le Product Manager doit veiller à ne pas faire participer son équipe de developpeurs lorsque cela n’apporte pas une réelle valeur ajoutée. Il peut se positionner plutôt comme le point d’entrée des demandes extérieures et filtrer les informations qu’il pourra ensuite partager avec ses développeurs.

L’autonomie de l’équipe est importante à maintenir.
L’équipe de developpeurs apprécie énormément que le Product Manager lui laisse de l’autonomie dans la manière dont elle développe les User Stories (animations, appels en base, UI …).

Le Product Manager doit également aborder les problèmes et les questions des développeurs et surtout d’écouter les solutions et compromis qu’ils proposent.

Les données, les données et encore les données.
Le contrôle et la décision par la donnée est primordial. Ainsi, le Product Manager doit prendre les décisions nécessaires en se basant sur des données (clients, marché, fonctionnalités, concurrence…).

Travailler avec les Designers

Premièrement, même si ce n’est pas précisé dans la théorie, les Designers devront être intégrés à l’équipe du Product Manager. C’est pourquoi il doit présenter les objectifs, le parcours, les fonctionnalités et les metrics impliqués dans le projet.

Le design est essentiel pour améliorer la compréhension de ses User Stories par les développeurs mais aussi pour faire des tests utilisateurs en amont des codes afin d’identifier les bonnes fonctionnalités à lancer.

Quelles compétences Design le Product Manager doit-il maîtriser ?

Afin d’être plus à l’aise avec les Designers, il lui faudra comprendre et maîtriser certains aspects du métier de Designer.

  • Des compétences liées à la recherche du besoin client, autrement dit l’analyse et l’empathie client.
    Dans ce sens, le Product Manager doit être en mesure d’interroger, de rechercher des clients, de synthétiser des données et de recueillir des informations à partir de ces conversations. Cela implique notamment la maîtrise des outils de recherche sur le terrain, des tests d’utilisabilité et de personnalité, des notions de parcours utilisateurs et des outils de storyboards.
  • Une connaissance des best practices et tendances UX/UI (ex : recherche, login, paramètres, etc.). Cela se traduit à travers des wireframes, des maquettes, des parcours utilisateurs, des empathy map, des animations CSS, des grilles bootstrap, …
  • L’analyse des designs de différents univers et ainsi réaliser des retours critiques. Cela lui permet d’acquérir une base de connaissances sur les must have du marché.
  • L’évaluation rapide du coût des solutions proposées par les Designers afin de faire le lien avec la technique.

Comment s’intègre la partie Business dans tout ça ?

Le Product Manager se retrouve au centre de 3 cercles d’acteurs : le Design, la Tech et le Business.

Ce dernier est souvent délaissé des Product Managers qui passent beaucoup de temps sur la Tech mais oublient de se pencher sur le potentiel business de leur produit.

Avec les décisionnaires, le Product Manager doit rester bref et synthétique dans sa manière de communiquer en privilégiant les échanges directs aux réunions pour avoir un meilleur impact.

Quant au discours, le Product Manager doit orienter les échanges en fonction des impacts business et les maintenir régulièrement à jour sur l’avancement du développement du produit.

Il ne faut pas négliger d’échanger avec eux afin de comprendre au mieux les enjeux stratégiques du produit et pouvoir déterminer quelles seront les prochaines évolutions de ce dernier.

Un petit point sur les réunions

Il est essentiel de bien organiser les réunions, qui peuvent vite devenir chronophages si mal préparées ou mal exploitées.

A la suite d’une réunion, il faut s’assurer que les actions mises en place soient bien suivies. Pour cela, il faudra notamment envoyer un email résumant les différents points traités et les actions à entreprendre.

Si le Product Manager travaille à distance via la téléconférence, il doit s’assurer d’avoir la bonne intonation, de délivrer un message clair et de fournir les liens et/ou ressources en parallèle afin d’appuyer son discours.

Quelques points à retenir :

  1. Communication, communication : ça semble peut être évident mais ça reste quand même le point qui permet au Product Manager de gérer au mieux sa mission.
  2. Une seule équipe mais des comportements différents : les developpeurs ou les designers font partie intégrante de l’équipe mais pour autant le Product Manager doit savoir s’adapter afin que la mission se passe au mieux.
  3. Le Product Manager est le maillon central mais ne porte pas tout le poids sur ses épaules : l’équipe et les parties prenantes sont là pour l’accompagner dans le développement du produit.

Partagez l'article avec votre réseau !

Card image cap
Jérémy

Product Leader