Agile en Seine 2019 – REX, Workshops : ce qu’il ne fallait pas manquer

Par Nicolas.P le 28/10/2019 dans Rex

Expertise

7 minutes

Comment peut-on déployer l’agilité et transformer les entreprises en y donnant du sens et en inscrivant les bonnes pratiques dans la durée ? Retrouvez ci-dessous les témoignages les plus marquants sur les transformations de grandes entreprises et les workshops pratiques qui ont retenu toute notre attention lors de cette édition.

Ce qu’on retient de cette édition d’Agile en Seine

Dans la catégorie « Bonnes pratiques pour réussir sa transformation agile »

AVERTISSEMENT : Ces transformations ont été réalisées par des professionnels. A ne pas (nécessairement) reproduire chez vous.

Les entreprises ci-dessous ont eu des approches différentes dans le cadre de leur transformation. Vous voulez savoir quelle est la meilleure méthode ? Désolé, il n’y en pas. Cela dépend du contexte de l’entreprise, de sa taille, de sa culture, etc. Soyez avant tout pragmatique et méfiez-vous des recettes toutes faites.

Thales Digital Factory : Changer les mentalités est le pilier d’une transformation réussie

Thales a compris l’importance de faire évoluer les mentalités pour se transformer.

Comment ? En identifiant des gisements de la performance au sein du groupe.

La transformation menée avec succès à une échelle locale à Cambridge a été prise comme modèle, et appliquée à l’échelle du groupe.

Une des best practices identifiée : pour transformer les mindsets, il faut définir des valeurs et des rôles clairs, partagés par tous et demander l’adhésion des workers. Et en cas de manquement, il faut sévir, les règles du jeu s’appliquent à tous, sans exception.

Pour en savoir plus sur la transformation de Thalès : https://www.thalesdigital.io/fr

Société Générale : Rendre les workers participatifs de la transformation

La posture du Centre Agile a été déterminante dans le processus de transformation. Selon eux, il est important de savoir se mettre en retrait et d’adopter une posture basse avec les équipes.

Pourquoi ? Pour ne pas imposer la transformation et les frameworks mais plutôt laisser le choix aux équipes quant à ce qui leur convient le mieux.

Cela permet d’une part de les rendre acteurs, mais aussi d’en faire des moteurs de la transformation. Les équipes en charge de la transformation s’appuient sur un réseau d’ambassadeurs afin d’évangéliser les équipes.

Qui de mieux pour prêcher et convertir que les principaux concernés ?

AG2R : Métier vs IT « on n’a pas le même maillot, mais on a la même passion »

Faire une coalition entre IT et métier permet de s’aligner dès le début sur ce qui est attendu de chacun et comment mieux collaborer en symbiose.

Mais cela nécessite de renouveler souvent ces vœux pour se souvenir, même quand c’est difficile, qu’on joue dans la même équipe. C’est le pacte qu’ont passé l’IT et les métiers chez AG2R.

Allianz : Les RH comme pilier de la transformation

Le déploiement d’une transformation agile ne se limite pas à l’IT, mais inclut aussi les métiers. L’entreprise doit passer par une transformation culturelle qui nécessite de remettre en question son propre modèle.

Ainsi, le rôle des RH apparaît comme primordial dans la transformation. Elles participent en tant qu’acteur fort pour recruter les compétences nécessaires, avec les bonnes valeurs et le bon mindset, et adapter les plans de carrière dans le cadre des changements induits dans ce contexte.

Preuve d’un parti pris RH : désormais, le coaching fait partie des compétences internes à l’entreprise. D’ailleurs Allianz recrute des coachs…

ENGIE / GOOOOOD : Programmer la montée en compétence du management dans un parcours agile

Au programme : une formation de 2j/mois pendant 5 mois (hors site pour souder la promotion) où le mot d’ordre est : « Accepter d’échouer pour pouvoir apprendre ».

Ce format installe un terrain propice à la confiance et la co-construction. Le principal objectif n’est pas de changer les individus mais de changer le collectif.

Cette formation elle-même se construit en continu sur les feedbacks obtenus au quotidien par la promotion. Une manière d’illustrer davantage l’importance de s’améliorer en continu grâce au feedback.

Voici le déroulé type du premier mois de formation :

  • Semaine 1 : 1 journée de formation hors-site pour tout le groupe / Ateliers d’expérimentation
  • Semaine 2 : auto-formation en ligne
  • Semaine 3 : application pratique et co-développement facilité sur site
  • Semaine 4 : travail libre, évaluation des acquis par remplissage d’un quizz

Bouygues Construction : Let’s go ! La preuve par l’expérimentation de l’agilité !

Une équipe d’internes, venant de différents métiers, s’est vue libérer du temps afin d’expérimenter l’agile en interne.

Un des premiers chantiers consistait à mettre en place des règles d’intelligence collective :

  • Écouter avec attention
  • Parler avec intention
  • Se faire confiance
  • Être bienveillant

En termes de transformation et de mise en place, voici quelques éléments testés :

  • Les petits pas : accepter l’idée de faire des choses incomplètes et imparfaites
  • Test and learn : donner du temps aux collaborateurs pour leur permettre de s’investir sur des chantiers internes
  • Favoriser le système itératif
  • Faire adhérer à la démarche sans imposer

En Pour terminer, en posture de rétrospective, quelques tips ont été partagés par l’équipe pour réussir une transformation :

  • Communiquer un maximum pour faire adhérer
  • Donner les moyens d’agir
  • Produire
  • Célébrer des succès à court terme
  • Persévérer

Vous avez fait le plein de bienveillance ? On passe à la suite…

Dans la catégorie « Vu en Workshops »

#RoleDePO « Le product owner : star de l’équipe agile entre fantasme et réalité »

Quelques règles du PO :

  • Maximiser la valeur produit
  • Gérer le backlog produit
  • Accomplir les tâches ou les déléguer
  • Etre une personne et non un comité
  • Faire respecter ses choix et challenger les interlocuteurs

Comment savoir si je suis un vrai PO :

  • Inclure l’utilisateur au quotidien
  • Relayer la stratégie globale
  • Décentraliser les décisions

La base pour pouvoir exercer son rôle de PO de la meilleure des manières est d’éduquer les parties prenantes au plus tôt.

Le PO doit porter la vision, qui n’est qu’un outil qui permettra à l’équipe de prendre les bonnes décisions.

#PIPlanning « Wedding PI Planning »

Développé pour un public de directeurs de la Société Générale, cet atelier a pour objectif de présenter les enjeux de l’organisation d’un PI planning à travers l’exemple de l’organisation de trois mariages en parallèle.

Les participants, rassemblés en équipes par thématique (“préparation des mariés”, “impressions”, “animation”, “repas”, etc…) définissent, découpent et priorisent leurs tâches, avant de les regrouper avec celles des autres équipes pour identifier des dépendances et de créer une roadmap partagée.

Plutôt ludique, cet atelier permet donc de sensibiliser en moins de 2h des novices à la gestion de la planification façon SAFe.

#CommunicationInterpersonnelle « Peut-on tirer parti des biais cognitifs grâce à l’intelligence collective ? »

Cet atelier avait pour but de nous faire prendre conscience des biais cognitifs que nous vivons chaque jour afin de les surmonter. Après avoir présenté une série de biais cognitifs courants (biais sensi-moteurs, attentionnels, mnésique, de jugement, de raisonnement, de personalité…) via des moyens ludiques , comme les vidéos Monkey Business Illusions ou Whodunnit, la coach intervenante nous a présenté l’échelle d’inférence.

Kesako ?

C’est un outil très pratique pour détailler ce qu’il se passe lorsqu’on réagit à un stimulus (une information ou une action d’autrui) et à quel point on est influencé par notre propre système culturel, des hypothèses erronées, etc.

Cet exercice de décomposition de son processus de pensée repose sur 9 niveaux :

  • données brutes
  • filtre
  • signification
  • présupposition
  • renforcement ou adaptation des croyances
  • décision d’action
  • action

La prise de conscience du passage d’un niveau à l’autre, et des biais qui peuvent se produire à chaque niveau permet de prendre du recul sur sa vision des événements et limiter les réactions “à chaud” erronées.

Nous avons ensuite mis en pratique cet exercice avec un petit cas pratique autour d’un repas de famille.

La vidéo suivante, présentée en séance, résume très bien l’utilité de l’échelle d’inférence : https://www.youtube.com/watch?v=KJLqOclPqis

#Engagement : « L’engagement des collaborateurs »

Autour d’un atelier d’impact mapping, nous avons discuté des différents moyens dont une entreprise disposait pour engager ses collaborateurs.

Le point le plus intéressant résidait dans une tendance actuelle des entreprises à se concentrer sur les facteurs internes d’engagement des collaborateurs, comme l’appartenance, l’estime ou l’accomplissement, mais en oubliant trop souvent les facteurs externes.

Ces derniers ne portent pas sur la satisfaction mais au contraire peuvent être des sources d’insatisfaction s’ils ne sont pas traités. On pense par exemple à la rémunération ou à la sécurité de l’emploi donc de l’engagement de l’entreprise pour initier un cercle vertueux.

Nous espérons que cet article vous a plu parce que, nous, on a pris beaucoup de plaisir à l’écrire, participer aux conférences et ateliers cités plus haut, et à animer notre atelier sur le Product Sprint. On vous donne rendez-vous l’année prochaine, pour retrouver toute la communauté Agile en Seine et pour échanger sur les pratiques dites « Agiles ».

Vous ne souhaitez pas attendre et vous voulez approfondir un point ou en savoir plus sur nous ? Lancez le débat et contactez-nous sur les réseaux sociaux ou par e-mail.

Pour télécharger votre kit du Product Sprint c’est ici : http://theproductsprint.com

Card image cap
Nicolas

Coach